Abonnez-vous à notre Newsletter
 
Conformément à la réglementation européenne RGPD, les informations recueillies dans ce formulaire sont enregistrées par EVE Audio dans un fichier centralisé protégé afin de vous envoyer notre Newsletter. Elles seront conservées jusqu'à ce que vous annuliez votre abonnement à notre Newsletter. Vous pouvez exercer votre droit d'accès à vos données personnelles .
SC207+SC307
A-Town Recordings
SC207
BahçeKat Studio
SC208
Bob Spencer
SC307
Callum MacColl
SC207
Cam Bluff
SC407
Chevy One
SC203
Chrysanthemum Bridge
SC307
Crada
SC307
Craig Carter
SC208
Creative Audio Works
SC407
Cutfather
SC407+TS112
Dallas Studios
SC205
Dazastah
SC307
Dirtcaps
SC407
DJ Daniele Danieli
SC207+SC307+TS110
DJ eM
SC407
DJ Fopp
SC208
DJ QuestionMark
SC207
Eldar Djangirov
SC305
Fullframe Studio
SC407
Funky Viva Productions
SC407
Goodluck
SC204+SC307
Gordon Williams
SC305
Gwenael Damman
SC205+SC207+TS112
Hauptwerk Systems UK
SC207+SC408
High Tide Studios
SC207
Hromadske.TV
SC207
Hull College Group
SC305+TS108
Hyoung Woo Roh
SC207
Jangwon Kim
SC307+SC407+TS112
JLMx Studio
SC407+TS112
Johnny Yim
SC207+SC305+TS110
Joy Art Studio
SC205+SC207+SC208
Kingston College
SC307+SC407+TS112
Knack Studios
SC203+SC407+SC408
Kung Fu Studios
SC307+TS112
La Baia dei Porci
SC208
La Distilleria
SC307
Les Liens du Son
SC307
Łukasz & Adam Sztaba
SC408+TS112
Mischke
SC307
Mr.Black
SC407
Nobel Street Studios
SC207+TS108
NoizeBusters Studio
SC207+SC408
Onkio Haus
SC407
Piotr Semczuk
Pologne
SC205+SC305
Prasanna Hanuwate
SC307
Pughouse Studios
SC407
Randy Copus
SC205+SC307
Record Factory
SC407
Red Loft Studio
SC307
Robby De Sa
SC207+SC208+TS108
Roumanie
SC407
Route94
SC207
Sear Sound Studio
SC307
Sear Sound Studio
SC208+TS112
Sepura
SC305
Shadab Rayeen
SC407
Shake Down Studio
SC305
Shigeo Aoki
SC203
Super Changddai
SC207
Thundabird Studios
SC307
Tom Olbrich
SC407
Université de Northampton
SC305+TS108
Village Recording Studio
SC407
WireWorld Studio
SC3010
Woodbine Street
SC307
WSL Studio
SC3010+TS110
W & W

usaWireWorld Studio

Michael Wagener – Producteur, ingénieur

SC407

Après avoir acheté sa première guitare en 1962, Michael Wagener a entamé un voyage musical qui l'a propulsé au sommet du hard-rock et du heavy metal avec plus de 94 millions d'albums vendus dans le monde en tant que producteur et ingénieur du son.

Michael a fait ses premiers pas dans l'industrie musicale en 1972 en se faisant embaucher par un fabricant de matériel de studio et de sonorisation. Il utilisa cette expérience pour construire un studio 16 pistes dans lequel il perfectionna ses connaissances de l'enregistrement et du mixage.

Le succès arriva dans les années 80 grâce au travail de Michael sur l'album « Under Lock And Key » de Dokken dont plus de deux millions d'exemplaires furent vendus. La réputation de Michael se répandit comme une traînée de poudre de sorte qu'il enchaîna rapidement les mixages pour des groupes comme Poison (Look What The Cat Dragged In), Metallica (Master Of Puppets) et Megadeth (So Far, So Good... So What). Le succès s'amplifia dans les années 90 pendant lesquelles Michael a notamment travaillé avec Janet Jackson, Alice Cooper, Queen, Ozzy Osbourne et beaucoup d'autres.

En 1995, alors qu'il travaillait sur « Predator » d'Accept, Michael est tombé amoureux de Nashville pendant les séances d'enregistrement de l'album. Peu après, il décida d'y construire le WireWorld Studio, un complexe entièrement numérique qu'il n'a plus quitté depuis. Le WireWorld Studio est toujours le repère créatif de Michael où il travaille avec nombre de nouveaux artistes ainsi qu'avec ceux que nous connaissons tous et suivons depuis des années.

Depuis ses débuts, Michael a toujours pris part à l'aspect technique de l'enregistrement et du mixage. Il a ainsi pu assister aux importantes évolutions technologiques et à la modification des méthodes de travail qui ont marqué les dernières décennies. Mais il est toujours resté ouvert aux nouveaux équipements, aux nouveaux sons et aux nouvelles idées.

Nous avons récemment rencontré Michael pour discuter de son choix de moniteurs.

Avec ta longue expérience de producteur et d'ingénieur du son, que penses-tu de l'évolution des systèmes d'écoute tout au long de ces années ? Quels sont les points positifs et négatifs ?

MW : Les systèmes d'écoute ont évolué constamment. Les moniteurs modernes doivent pouvoir répondre aux exigences élevées des systèmes numériques. Il doivent être capables de reproduire l'ensemble du spectre audio pour que nous, producteurs et ingénieurs du son, puissions entendre les moindres nuances d'un mix. Le point négatif concerne les coûts de fabrication des moniteurs qui deviennent de plus en plus chers à l'achat – la qualité a un prix !

Pourquoi avoir choisi des moniteurs EVE Audio ? Quel(s) modèle(s) utilises-tu ? En quoi t'aident-ils à obtenir le son que tu recherches ?

MW: J'utilise des EVE Audio SC407. Pour un producteur ou un ingénieur du son, il est très important d'avoir des moniteurs parfaitement adaptés à l'environnement d'écoute et qui garantissent une bonne « translation » vers tous les systèmes. C'est exactement ce que font les moniteurs EVE Audio dans mon studio. Ils ont une clarté qui me permet d'entendre chaque détail d'un mix, ce dernier ayant une très bonne « translation » vers le monde extérieur.

Est-ce que tu travailles dans d'autres genres musicaux que le rock et le métal ?

MW : Dans ma carrière, j'ai fait beaucoup de choses différentes, du hard-rock et du métal bien sûr, mais aussi de la musique orchestrale, de la pop, des enregistrements totalement acoustiques, bref de tout, de l'arrangement de grand orchestre à l'instrumentation minimaliste.

Est-ce que le style musical influence ton choix en matière de moniteurs ? Si oui, qu'est-ce que tu recherches dans un système d'écoute ?

MW : Je ne pense pas que le style musical influence mon choix de moniteurs qui est plutôt basé sur mes goûts personnels et sur les caractéristiques du lieu d'écoute. Ceci dit, il m'est arrivé de placer les EVE Audio à différents endroits du studio pendant des séances d'enregistrement et ils n'ont jamais menti. J'ai toujours pu me fier à eux ! Je trouve que les moniteurs doivent reproduire fidèlement la source, quelle qu'elle soit.

Quelle est la durée moyenne de tes séances de mixage ?

MW : Quand je mixe, je travaille environ 6 à 8 heures pendant la journée. Je laisse toujours reposer le mix pendant une nuit, même s'il n'a fallu que 4 heures pour le réaliser. Le lendemain matin, la première chose que je fais en arrivant au studio est d'écouter le mix à mon bureau avec des « oreilles fraîches ». Je fais une liste des petites modifications nécessaires, je passe au studio, rappelle le projet et réalise les modifications en collant à ma liste. J'ajoute ensuite les modifications demandées par les artistes puis je fais une pause. Je reviens plus tard sur le projet et termine le mix. Ça peut sembler long pour un mix mais je facture le nombre de morceaux, pas le temps passé.

Les musiques dites dures s'écoutent souvent à fort volume. Est-ce que tu mixes toujours à fort volume ou est-ce que tu varies le volume d'écoute pendant la séance ?

MW : J'essaie de rester sur un volume d'écoute relativement faible – autour de 95 dB SPL – du début à la fin de la séance. Généralement, quand quelque chose sonne à faible volume, ça sonne aussi à fort volume. En revanche, l'inverse n'est pas toujours vrai. Parfois, en fin de séance, j'écoute le travail de la journée à fort volume avec les musiciens et on se laisse porter par le mix.

Est-ce que tes EVE Audio t'offrent suffisamment de réserve pour les séances d'enregistrement et de mixage ?

MW : Oui, ils sont parfaits pour mixer. Les musiciens sont souvent dans la cabine d'écoute quand ils enregistrent les guitares et la basse, et certains réclament un volume sonore extrême, surtout pour ressentir physiquement le son. Les SC407 peuvent développer des volumes sonores largement suffisants pour contenter n'importe quel musicien. Dans certains cas, je mets des bouchons d'oreille parce que c'est vraiment trop pour moi !

Compte tenu des différences entre studios, est-ce que le DSP des EVE Audio t'a aidé à les adapter à ton environnement d'écoute ?

MW : Oui absolument. Le DSP a été très utile pour affiner la réponse des SC407 en fonction de ma pièce. J'utilise les moniteurs en configuration verticale et j'ai légèrement ajusté la réponse en fréquence par rapport à la hauteur de mon siège.

Est-ce que tu travailles en stéréo ou avec un système 2.1 en ajoutant un subwoofer ? Quelle est ton approche du mix selon que tu as un subwoofer ou pas ?

MW : Même si les SC407 sont parfaitement capables de fournir tout le grave dont j'ai besoin pour mixer, j'ai ajouté un subwoofer parce que le studio est conçu pour permettre de mixer en 5.1. De plus, je veux pouvoir entendre facilement si un musicien met un coup dans un pied de micro – le bruit causé par le choc se situe généralement vers 30 Hz.

Est-ce que tu vérifies tes mixs avec d'autres systèmes d'écoute, par exemple un autoradio, une chaîne hi-fi ou un casque ?

MW : J'ai une confiance totale en mes SC407. Le fait d'écouter avec différents systèmes me déstabilise plus qu'autre chose. Le matin, j'écoute les mixs dans mon bureau, qui est équipé d'un système de bonne qualité, mais je ne compare pas avec différents systèmes pendant que je mixe. Je m'en remets uniquement à mes EVE SC407.



S'abonner à la Newsletter :


Ne plus afficher !